Rachat de soulte

Le rachat de soulte consiste à financer cette somme d'argent. Le cas le plus fréquent consiste à financer l'achat d'une quote-part d'un bien immobilier détenue par son conjoint dans le cadre d'un divorce ou de sa famille dans le cas d'une succession.


Exemple : dans le cas d'un divorce, l'emploi du mot soulte est courant puisqu'il correspond à la somme que l'un des deux divorcés doit verser à l'autre pour conserver par exemple un bien immobilier acquis en commun.


L'opération de rachat de soulte s'apparente à une transaction immobilière et fait l'objet d'un acte notarié.
Elle peut donc être financée au même titre qu'une acquisition immobilière.

Déroulement du projet :

  1. Lors du rendez-vous d'accueil :
    Approche et découverte de la soulte et de rachat de capitaux (dans certains cas)
    Présentation de notre démarche d'accompagnement
  2. À l'issu de ce rendez-vous :
    Ouverture de votre dossier de demande de prêt
    Lancement des recherches auprès de nos partenaires
  3. Synthèse et explication des résultats des recherches bancaires :
    Présentation des solutions de prêts négociées
    Confirmation d'accord sur la solution retenue par les clients
  4. Suivi du dossier assurances dans le cas d'une délégation :
    Notre spécialiste vous accompagne et vous conseille
    Vérification et validation du contrat d'adhésion qui sera rattaché à votre offre de prêt
  5. Validation des offres de prêt :
    Dès réception des offres de prêt, ensemble nous contrôlons et validons les choix de votre financement immobilier
  6. Après le renvoi des offres de prêt :
    Prise de rendez-vous chez le Notaire (pas obligatoire selon la garantie de prêt obtenue)
    Suivi de la mise à disposition des fonds par la banque

Glossaire

Soulte : Une soulte est une somme d'argent à verser à une personne pour compenser une inégalité en valeur, lors d'un partage de biens, il peut en effet être nécessaire à l'un des contractants de verser cette dite somme permettant de compenser l'excédent de valeur du ou des biens qu'il reçoit à l'occasion d'un échange ou du partage d'une indivision.